Festival de la cité de Lausanne - du 28 juin au 3 juillet 2011 - 40ème édition

Publicist

Mi-homme, mi-machine, le batteur de Trans Am diffuse une disco brute et futuriste aux basses vrombissantes. Pour les férus de krautrock comme pour les clubbers.

Davide Gostoli

Publicist

Future disco (Etats-Unis)

Sebastian Thomson, ex-Weird War et actuel Publicist, n’est autre que le batteur du très génial Trans Am, trio américain post-rock connu pour ses engagements politiques et son mélange explosif de funk, de métal, de grooves surpuissants et de rythmiques tendues.

En projet solo, Sebastian Thomson devient Publicist: une batterie, un séquenceur et une voix vocodée qui balancent une disco brute, minimale et futuriste. Avec des rythmiques aussi dansantes que planantes, soutenues par des basses à l’énergie funk, le cocktail de Publicist invite à la transe. Une musique pour clubbers, à même de séduire les amateurs de Kraftwerk ou de LCD Soundsystem.

Artiste engagé, Publicist désire aujourd’hui, par le biais de son projet solo (et d’un manifeste que l’on trouve d’ailleurs sur internet), remettre l’homme au centre de la création musicale, tout en tirant profit de l’efficacité des machines. Prônant l’abolition des barrières entre l’interprète et le spectateur, il choisit le bain de foule plutôt que la scène. La seule manière selon lui de vivre une véritable expérience musicale contemporaine. Homme-machine aux gros bras, Sebastian Thomson voit en la batterie le seul instrument qui ne puisse exister sans le muscle et la sueur... un signe indéniable d’humanité.

Horaires

  • Mardi, 28 juin

    Arche du Pont Bessières

    22:45

Crédits


Liens