Festival de la cité de Lausanne - du 28 juin au 3 juillet 2011 - 40ème édition

Budam

Avec sa présence hors-norme, Budam vient à La Cité pour deux concerts, entre cabaret déglingué et songwriting poignant.

Olivier Wavre

Budam

Heavy songwriting (Iles Féroé)

En 2009, l'auteur-compositeur et interprète Budam faisait irruption des îles Féroé avec une voix puissante et non académique ainsi que des textes passionnés et teintés de silences. Mais ce jeune inconnu débarquait surtout avec une présence scénique tout aussi imposante que sincère. Il avait alors sous le bras un premier album intitulé Stories of Devils, Angels, Lovers and Murderers. Soit une série d’histoires glanées au gré de ses nombreux voyages, devenues ensuite des chansons qui lui collent à la peau.

Pour son premier opus, Budam s’était isolé pendant cinq mois dans une maison en Espagne. A ce moment-là, son poignet de guitariste chevronné lui faisait faux bond, pour cause de tendinite. Que lui restait-il alors? Sa voix inexpérimentée, ses émotions rendues cristallines par la solitude de ce séjour hispanique et ses nombreux livres desquels il aime se nourrir. De ce séjour, on peut dire qu’il est revenu transformé, puisque depuis lors il chante. Et même très bien, puisqu’il rappelle à beaucoup Tom Waits.

Deux ans plus tard, soit en mars dernier, Budam sort un deuxième album, composé cette fois-ci pour une bonne partie à Londres. Il en résulte neuf chansons abordant des thèmes aussi vastes et essentiels que la nature, l’amour, la religion et la mort. Des titres dans lesquels on retrouve aussi bien le songwriting de Leonard Cohen, les ambiances d’un cabaret déglingué que les fragiles mélodies d’Antony and the Johnsons.

Au Festival de la Cité, Budam sera accompagné d’une chanteuse et d’un pianiste. Pour un concert qui risque bien de retourner nos émotions.

Horaires

  • Mercredi, 29 juin

    Arche du Pont Bessières

    20:45

  • Jeudi, 30 juin

    Arche du Pont Bessières

    20:45

Crédits


Liens