Festival de la cité de Lausanne - du 28 juin au 3 juillet 2011 - 40ème édition

Bauchklang

Bauchklang détonne avec son style unique de percussion et de groove vocal. Une formule a cappella qui se confond avec tous les musiques urbaines.

Olivier Wavre

Bauchklang

Vocal groove project (Autriche)

A entendre Bauchklang, il n’y a pas besoin de machines, et encore moins d’électronique pour faire de la musique electro... Mais juste des micros, des voix et du souffle, beaucoup de souffle!

Originaire d’Autriche, Bauchklang - ce qui signifie "son du ventre" - est constitué de cinq garçons, tous passés maîtres dans l’art d’inspiration et d’expiration musicales et rythmiques. Sillonnant les scènes européennes depuis une quinzaine d’années, Bauchklang s’est d’emblée distingué avec une formule a cappella dense et intense, mélangeant le beatboxing et la percussion vocale. Donc, attendez-vous à ne trouver aucun instrument sur scène!

Fort de cette identité, le groupe aurait pu se faire un nom dans ce genre exclusivement vocal et s’en contenter. Mais il a préféré investir les styles musicaux que les membres du groupe affectionnent: le dub, le rap, le funk, le reggae, les musiques électroniques ou encore les musiques du monde.

Résultat de ce défi: lorsqu’on les voit sur scène, si l’on ferme les yeux, l’on peine vraiment à croire qu’aucun instrument ne supporte AndyCandy Freelove, Beat Sampras, L.X. Thunderbass, Bina et Dr. Phil dans cette multitude de styles, dans lesquels ils excellent désormais.

En 2010, un troisième album a de nouveau propulsé Bauchklang sur le devant de la scène: Signs a raflé deux Amadeus Austrian Music Awards et emmené le groupe jusqu’en Chine et en Inde.

Le groupe aurait même donné un concert dans le cadre du Festival de Leh, capitale du Ladakh située dans l’Etat du Cachemire indien à 3500 mètres d’altitude. Encore une question de souffle, semble-t-il.

Horaires

  • Mardi, 28 juin

    Place du Château

    21:00

Crédits


Liens