Festival de la cité de Lausanne - du 28 juin au 3 juillet 2011 - 40ème édition

Quoi que vous m’ayez donné la nuit passée… En avez-vous encore plus?

La rue de l’Académie performe et se transforme.

Olivier Wavre

Anne Rochat, Yann Marussich, Axelle Stiefel, Elise Carron, Elsa Philippe, Gilles Furtwängler, Louis Schild

Installation, performances (Suisse, France)

A travers plusieurs performances personnelles ou collectives, six artistes tendent un miroir à nos fractures, nos dépendances et nos limites. Leurs actions ont pour ressort dramatique le dédoublement, ordonné autour de deux thèmes forts: le miroir et la gémellité.

Se pose également la question du rapport, aigu aujourd’hui, entre l'illusion et la réalité. Est-ce parce que la figure de ce monde ne nous semble aujourd’hui n’être qu'une illusion, que nous croyons que « le monde entier est une performance »?

La richesse des imbrications des performeurs entre eux, et avec le public, met en place le vertige et ouvre une réflexion sur la création artistique.

Le monde de la performance devient alors le lieu de la fabrication de tous les possibles.

Anne Rochat
Elle détourne l'usage d'objets quotidiens. Ses gestes, tendus vers un but, ne sont jamais mécaniques, car l'objet est toujours prêt à se dérober. Très vite, l’effet burlesque est court-circuité par une atmosphère d'inquiétude et de solitude.

Elise Carron
Son travail s’oriente autour des formes de la performance et de l'installation tendant à révéler l'éphémérité des gestes qu'elle imagine. Elise Carron cible un objet simple, un lieu usuel ou un rite de la société de consommation, puis le tourne et le retourne jusqu’à l’absurde.

Gilles Furtwängler
Artiste et poète, il poursuit un travail de sculpture, d'écriture et de vidéo proche du quotidien dans sa trivialité et son universalité. Gilles Furtwängler questionne notre rapport à la représentation et surtout à ses limites.

Yann Marussich
Personnage à part dans la danse contemporaine, Yann Marussich est un écorché vif, déroutant, provocant, authentique qui soumet son corps immobile à diverses sollicitations, voire agressions.

Elsa Philippe
Elle utilise le médium de la vidéo pour des performances dans lesquelles elle se met en scène. Depuis l'année dernière, Elsa Philippe travaille aussi la performance live, dans laquelle elle incarne une sorte de fausse danseuse contemporaine, qui vient perturber la réalité.

Axelle Stiefel
Des références littéraires opaques aux réactions corporelles involontaires, Axelle Stiefel explore le champ du dicible et de l'indicible: la lettre retourne à son magma originel et les bruits corporels deviennent alphabet.

Horaires

  • Mardi, 28 juin

    Rue de l'Académie

    20:00

  • Mercredi, 29 juin

    Rue de l'Académie

    20:00

  • Jeudi, 30 juin

    Rue de l'Académie

    19:00

  • Vendredi, 1 juillet

    Rue de l'Académie

    19:00

  • Samedi, 2 juillet

    Rue de l'Académie

    19:00

  • Dimanche, 3 juillet

    Rue de l'Académie

    19:00

Liens